La détection de chaleur linéaire (LHD) fournit un avertissement en cas d’incendie ou de surchauffe de l’équipement. Les câbles de détection de chaleur détectent les changements de température sur toute leur longueur, dans les zones protégées.

La détection de chaleur linéaire est idéale dans les endroits où il est difficile d’installer ou d’utiliser efficacement des détecteurs classiques (associés à un système de détection incendie traditionnel).

Il existe 2 types de câbles : numériques ou analogiques. Chacun a un certain nombre de plages de température applicables au risque, et une gamme de revêtements requérant une protection différente. Cela peut inclure une version blindée capable de supporter des dommages mécaniques, ou une version protégée chimiquement où les réservoirs pétrochimiques sont mieux protégés.

Quelles sont les différences entre les câbles numériques et analogiques ?

Le câble numérique présente deux conducteurs. Lorsque la gaine extérieure fond à température prédéfinie, les conducteurs sont court-circuités, ce qui déclenche une alarme. Cela indique que la plage de température a été dépassée et qu’un incendie ou une surchauffe s’est produit.

Un module de commande peut être ajouté au début du câble pour déterminer avec précision le point d’activation d’une action immédiate.

En cas d’activation, le câble endommagé est remplacé là où le câble extérieur a fondu, ce qui constitue une méthode rapide et peu coûteuse pour continuer d’assurer la protection incendie.

Le câble analogique surveille les fluctuations de température en fonction de la plage sélectionnée. Il fournit également une pré-alarme afin qu’une inspection puisse être effectuée avant que tout problème ne survienne. Si un câble analogique est activé, il n’a pas besoin d’être remplacé. Une simple réinitialisation rétablit la protection.

Les deux types de câbles peuvent être installés pour un large éventail de lieux présentant des risques d’incendie, notamment :

  • Les tunnels
  • Les réservoirs à toit flottant
  • Les escalators
  • Les gaines d’ascenseur
  • Les parkings
  • Les tapis roulants
  • Les plaques de recyclage des déchets
  • Les biens patrimoniaux (tours, clochers, etc.) et toits de chaume
  • Les chemins de câbles
  • Les environnements chimiques
  • Les environnements marins
  • Les véhicules et installations lourdes
  • Les chemins de fer et matériels roulants
  • Les centrales électriques
  • Les stations d’énergie renouvelable

Bien que présente depuis plus de 80 ans, la détection de chaleur linaire demeure peu utilisée car ses avantages restent méconnus de beaucoup. Il s’agit pourtant d’une solution qui offre de nombreuses propriétés uniques et avantageuses.

De plus, une fois installée, sa maintenance et les tests continus sont simples et rapides, ce qui réduit les coûts et les inconvénients. Elle offre une durée de vie prolongée et des performances constantes qui ne se dégradent pas avec le temps.